La pouvoir de la Lune

Ce corps céleste exerce une réelle fascination sur l’être humain. Son influence sur les marées et d’autres phénomènes naturels a été démontrée. En est-il de même pour nous? Oui, dans un certain sens…

Mythes et magie, adoration et respect, onirisme et inspiration: jusqu’au siècle dernier, la contemplation de la Lune a abondamment nourri notre imaginaire. L’alunissage de la première mission habitée en 1969 et les progrès de l’astronomie ont ensuite fait pâlir l’aura mystérieuse du satellite terrestre. Né il y a environ 4,5 milliards d’années après la collision d’un gros astéroïde avec notre jeune Terre, le corps céleste accompagne depuis la course des planètes de notre système autour du Soleil. La Lune tourne à la fois sur elle-même et autour de la Terre en décrivant une ellipse pendant 27 à 29 jours – soit un «mois». Les Sumériens et les Babyloniens avaient déjà observé ce phénomène. Ils ont créé le premier calendrier lunaire afin de suivre le déroulement des saisons et de déterminer le moment adéquat pour les semailles et les récoltes. En revanche, les calendriers lunaires aujourd’hui très en vogue reposent sur le calendrier (solaire) grégorien conçu en 1582, qui indique également les phases de la Lune. L’objectif est identique: intervenir au bon moment. Ces calendriers ne sont plus la référence première de l’agriculture, mais concernent plutôt le jardinage amateur, la lessive et le nettoyage, les opérations chirurgicales et les rendez-vous dans un salon de coiffure ou un centre de bien-être et d’esthétique. D’après Johanna Paungger et Thomas Poppe, auteurs de best-sellers sur le sujet, chacune des quatre phases de la Lune a une influence spécifique sur tous les êtres vivants. Pour eux, vivre au rythme de la Lune revient à vivre en harmonie avec la nature – c’est-à-dire mieux et plus sainement.

Nouvelle lune

Pendant cette phase, la Lune se trouve entre la Terre et le Soleil. Elle n’est toutefois pas visible de notre planète car nous ne voyons que sa face non éclairée. Sur le calendrier, elle est représentée comme un disque noir. Adopter un régime à base de fruits ou jeûner avant et pendant cette phase éviterait de nombreuses maladies car la capacité de désintoxication du corps est maximale. C’est le moment idéal pour se défaire de mauvaises habitudes, prendre un nouveau départ et favoriser tout ce qui nettoie et purifie.

«La Lune exerce une puissante force d’attraction. Y compris sur nous, dans un certain sens.»

Artémis est la déesse grecque de la chasse, des forêts, de la naissance et de la Lune. C’est aussi le nom de l’actuelle mission lunaire de la NASA.

Lune ascendante

Quelques heures après la nouvelle Lune, l’ombre de la Terre continue à se déplacer et la Lune est de nouveau visible, d’abord sous la forme d’un mince croissant. Pendant deux semaines environ, elle s’arrondit de plus en plus. Nos «réservoirs» se remplissent aussi mieux – de bon et de mauvais. Tout ce qui construit et renforce le corps – qu’il s’agisse d’un entraînement sportif ou d’un traitement – est deux fois plus efficace. Hélas, le «pain quotidien» se transforme rapidement en kilos supplémentaires. C’est le moment parfait pour une pause wellness.

Pleine lune

La Lune est entièrement éclairée par le Soleil et forme un grand disque clair dans le ciel – elle est également représentée de la sorte dans le calendrier lunaire. Certaines personnes souffrent d’insomnies. Les plantes médicinales récoltées ce jour-là produisent davantage d’effets. C’est le jour idéal pour jeûner car le corps brûle plus de graisses que d’ordinaire. Les blessures saignent aussi plus abondamment.

Lune descendante

Pendant les deux semaines qui suivent la pleine lune, la vie semble plus légère. Les blocages disparaissent, tout redevient fluide et la lune descendante soutient l’élimination des toxines. L’organisme tourne à plein régime, nous sommes plus en forme et plus créatifs. Les tâches ménagères se font plus naturellement. Même si l’on mange plus, on grossit moins vite. Les masques du visage destinés à nettoyer la peau en profondeur sont plus efficaces. Cette phase est favorable à de nombreux travaux dans le jardin et la nature, de même qu’aux interventions chirurgicales – ces dernières devraient avoir lieu uniquement lorsque la Lune décroît, pour raccourcir le processus de guérison et éviter les cicatrices disgracieuses.

Johanna Paungger: «Les pouvoirs de la Lune sont démontrables de façon empirique à tout moment.»

Croire aux signes

Selon Paungger et Poppe, les 12 signes du zodiaque ont également un rôle déterminant pendant les phases lunaires. Ils concluent que la position de la Lune dans nos signes astrologiques exerce des influences spécifiques sur les zones du corps et des organes. Chaque signe zodiacal «gouverne» en effet certaines parties du corps – par exemple, la tête, le cerveau, les yeux et le nez pour le Bélier ou les genoux, les os, les articulations, la peau pour le Capricorne. Il ne faut pas non plus oublier les éléments qui sont associés aux signes: le feu, l’eau, l’air et la terre. Dans leur calendrier lunaire et les conseils associés, les deux auteurs font donc le lien entre les phases de la Lune et ces informations astrologiques complémentaires.

«Sur le plan commercial, on met en avant le lien entre la Lune et l’harmonie avec la nature.»

L’essentiel est d’y croire

Depuis que Paungger et Poppe ont publié leur premier calendrier lunaire dans les années 1990, le nombre de personnes qui s’efforcent de vivre selon les rythmes de la Lune a fortement augmenté. Leurs livres ont été vendus à plus de 14 millions d’exemplaires et traduits en 24 langues. Il est désormais possible d’acheter des cosmétiques naturels, des infusions, des herbes médicinales ou de l’eau minérale produits selon les rythmes lunaires. Bien des scientifiques voudraient sans doute hurler à la lune car les personnes qui croient au pouvoir de la Lune ne sont pas impressionnées par le fait que tous les mythes en la matière ont été démontés. L’Institut scientifique de l’université technique de Dresde a étudié le «bois de lune» et n’a découvert aucune particularité. L’analyse de 167’000 dates de naissance en Arizona et de 40’000 autres en Allemagne n’a révélé aucun lien avec les phases de la Lune. Lors de 228 opérations du genou et de la hanche, le chirurgien autrichien Michael Schardtmüller et le sociologue allemand Edgar Wunder n’ont constaté aucune influence lunaire. Il est vrai que certains animaux adaptent leur comportement: les coraux, par exemple, libèrent leurs œufs dans la mer au moment de la pleine lune mais ce phénomène est plutôt lié à la lumière lunaire. Celle-ci n’a pas d’effet sur l’humain puisqu’il faudrait une intensité lumineuse 900 fois supérieure à celle de la pleine lune pour perturber la mélatonine (l’hormone du sommeil). Nombre de gens disent mal dormir à cause de la pleine lune mais cette conviction serait surtout psychologique: si la pleine lune coïncide avec une nuit d’insomnie, nous nous en souvenons. Edgar Wunder y voit un cas typique de perception sélective. Et qu’en est-il du pouvoir d’attraction de la Lune sur les océans, illustré par les marées? Les forces à l’œuvre par goutte d’eau sont infimes mais l’effet est décuplé en raison de l’immensité des océans, comme l’explique un chercheur de l’Institut Max Planck pour l’astronomie à Heidelberg. En conclusion: vous pouvez croire au pouvoir de la Lune, mais rien ne vous y oblige…

1En vente dans les Coop City
2En vente dans certains Coop City
3En vente dans certains supermarchés Coop et Coop City
4En vente dans certains hypermarchés Coop et Coop City